Présentation de la commune

Extrait du magazine LA  BOUINOTTE  printemps 2020 , n° 151.

 

Saint-Marcel ,

ou  comment …….

…….. ALLIER PASSÉ ET PRÉSENT

Toutes les époques se conjuguent à Saint-Marcel et chacune a laissé sa marque sur la petite commune. Préhistoire, période gallo-romaine, Moyen-âge…  En cœur de village  difficile de se promener sans croiser, au détour d’une ruelle, un site évoquant l’un des âges d’or de cette cité séculaire.

Pour mettre au mieux en valeur ce patrimoine, la municipalité s’investit.

Ainsi, l’église, classée monument historique en 1875, a bénéficié d’importantes rénovations, notamment sur les absides, et une opération Cœur de village conduit, en ce moment, à la réfection de plusieurs rues de la vieille ville.  Du coup, la fibre a été posée par la même occasion. La ville regarde doucement du côté des nouvelles technologies pour garantir son développement. Un parc photovoltaïque verra le jour à l’été 2021, sur la route de Saint-Marin, sur cinq hectares situés entre l’autoroute A20 et la voie ferrée PARIS-LIMOGES-TOULOUSE. Onze milles modules vont être placés pour une capacité de production de 5 MW, l’équivalent de la consommation de 1850 foyers.

 

L’objectif pour la municipalité est aussi de faire en sorte que Saint-Marcel ne devienne pas un musée à ciel ouvert, engoncé dans une atmosphère parfois un peu trop léthargique. De multiples initiatives ont été entreprises pour animer la commune et comptent sur la présence de l’école, de la bibliothèque ou encore de l’agence postale pour garder les Pitolats acteurs de leur quotidien. La salle des fêtes, refaite à neuf, accueille des cours de gym, danse, yoga… Des soirées et concerts y sont régulièrement organisés. En 2013, grâce •au leg de George Taffinaud, habitant du quartier des Chambons, un espace destiné à l’usage des anciens de la commune, a ouvert ses portes. Aujourd’hui, l’espace Taffinaud accueille également une antenne de l’entreprise adaptée aux personnes en situation de handicap, l’Apajh. Leur service Apicius y assure la préparation de déjeuners, accessibles à tous sur réservation, et depuis peu, la réalisation de plateaux repas destinés au portage à domicile. A ses pieds, un parc a été aménagé.

Désormais, chaque premier dimanche du mois, un marché de producteurs prend place à proximité de l’église. A quelques mètres de là, dans l’ancien auditoire de justice, propriété de la mairie, a été installé un espace Troc et Partage, ouvert en même temps. L’idée, c’est aussi de créer des lieux de rencontres et relancer la vie en centre-ville. Le projet de transformation de l’ancienne poste en boulangerie, à quelques mètres du musée, devrait également y contribuer. Les travaux d’aménagement ont  débuté ainsi que la recherche de l’artisan occupant . Le bâtiment sera la propriété de la mairie. Une façon de soutenir la présence et la pérennité de commerces dans le village, un fonctionnement également appliqué au café des Mersans, bar-restaurant prisé des locaux, installé face à l’église.